La Tbourida

La Tbourida est une pratique populaire ancestrale

La Tbourida, dérivée de Baroud qui signifie « poudre à canon », est un art équestre ancien, datant du 15ème siècle. Elle est la reconstitution d’un assaut militaire de guerriers cavaliers arabes et berbères.

De génération en génération, la Tbourida conserve une forte dimension spirituelle, notamment du fait qu’elle met le cheval , animal sacré de l’islam, au centre d’un spectacle haletant et impressionnant.

La Tbourida éblouit le grand public marocain et international. Elle est associée aux festivités : moussems, fêtes agricoles et nombreuses fêtes nationales et familiales. Les internationaux la dénomment souvent « Fantasia », appellation d’origine latine, signifiant divertissement.

Tbourida Tbourida

La Tbourida est un spectacle équestre fascinant et sophistiqué

La troupe de Tbourida, appelée Sorba, est composée de 11 à 15 cavaliers alignés. Elle est présidée par le Mokaddem, qui se place au centre de la troupe et coordonne le mouvement des hommes et des chevaux.

Le spectacle se déroule dans une piste, appelée Mahrak, de 150 à 200 mètres de long.

La tenue des cavaliers est traditionnelle et réglementaire :
  • - Des caftans homogènes simples ou brodés,
  • - Des seroual, pantalons traditionnels,
  • - Des Selham, grandes capes en laine,
  • - Rezza, turbans enroulés sur la tête,
  • - Tmagh, bottes équestres traditionnelles,
  • - Dalil el khayrate, coran contenu dans un petit sac,
  • - Khenjer, poignard contenu dans son fourreau.

Etant étroitement associés à la guerre, les chevaux les plus adaptés sont les Barbes et les Arabes Barbes.

En 2014, la SOREC compte :
  • - 309 sorbas
  • - 21 concours
  • - 5 433 cavaliers participants
  • - 5 014 chevaux participant
Tbourida

Des concours Tbourida ont lieu chaque année dans tout le Maroc

Ces concours priment le talent des cavaliers et le respect des règles. Les concours régionaux, puis interrégionaux, ont lieu toute l’année, dans tous les territoires du Maroc. La finale se déroule au Trophée Hassan II de Dar Essalam, durant la semaine du cheval.

Un spectacle de Tbourida se compose de deux grandes parties :
  • - La Hadda : salut et maniement d’armes des cavaliers
  • - La Talqa : course au galop qui se finit par un tir fort et synchrone

Les concours récompensent notamment l’alignement parfait, la qualité du départ, la tenue des cavaliers, le harnachement des chevaux, l’art dans l’exécution du jeu de fusil et la précision et la simultanéité des détonations.

tbourida