L'Elevage équin

Encadrement et Amélioration

Encadrement et Amélioration de la race chevaline constitue une des principales missions de la SOREC.

L’élevage, tel qu’encouragé actuellement par les haras nationaux, est constitué des races principales suivantes :

  • - Le Pur-Sang arabe
  • - Le Pur-Sang anglais
  • - L’Anglo-Arabe
  • - Le Barbe
  • - L’Arabe-Barbe

L’ambition, mise en œuvre par l’action des 5 haras nationaux, est de produire des chevaux de qualité et d’améliorer les races équines en s’appuyant sur les dernières techniques de génétique et de biologie animale.
Les hommes et les femmes de la SOREC mettent à disposition tout leur savoir-faire scientifique et leur expérience au service des éleveurs, tout au long du cycle de vie de leurs chevaux. Les haras nationaux travaillent aussi à former, à diffuser et à promouvoir les techniques modernes d’élevage et les bonnes pratiques, respectueuses du bien-être des chevaux.

Par ailleurs, plusieurs mesures incitatives, en faveur des éleveurs (primes aux naisseurs, aides aux importations de poulinières de qualité, etc.), existent et visent à encourager le développement d’un élevage équin de qualité au Maroc.

Élevage chevaux

5 haras nationaux

La SOREC s’appuie sur cinq haras nationaux pour mener à bien cette mission

  • - Le haras national de Bouznika
  • - Le haras national d’El Jadida
  • - Le haras national de Marrakech
  • - Le haras national de Meknès
  • - Le haras national d’Oujda

Les haras s’appuient sur un réseau de plus de 50 stations de monte, qui couvrent tout le territoire marocain et permettent aux éleveurs d’avoir accès à une offre similaire à celle des haras nationaux, au plus près de leurs écuries.
Une médecine équine de pointe et en constante amélioration y est proposée, par la SOREC et ses partenaires : L'Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, la nouvelle clinique équine et les vétérinaires privés. L’objectif est d’assurer le meilleur service aux éleveurs pendant la saison de monte et de réaliser un suivi régulier et sensibiliser aux bonnes pratiques durant toute l’année.

Près de 300 étalons sont gérés et mis à la disposition des éleveurs. Ils permettent de saillir, chaque année, plus de 13 000 juments.
Plusieurs techniques de reproduction sont utilisées : la monte naturelle, l’insémination artificielle et le transfert d’embryon à partir de 2016. Ainsi, une bonne génétique, à la fois sous forme d’étalons et de semences est proposée aux éleveurs.

Haras Maroc